Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  Zolder BTCS - ADAC Rennen


BTCS 06 - ADAC Rennen - start course 1 - wedstrijd 1


BTCS 06 - ADAC Rennen - Vanbellingen-Fumal (BMW M3)-1


Thiry-Deman (Jaguar) et Vanbellingen-Fumal (BMW) se partagent les victoires

Auteurs d’une double pole-position vendredi, Thiry-Deman (Jaguar X-Type Silhouette) ont soufflé le chaud puis le froid durant un week-end où le peloton des BTCS devait, tant bien que mal, trouver sa place dans un programme essentiellement dédié aux courses historiques : samedi, les deux hommes ont surfé sur la vague du succès mais dimanche, la réussite leur a tourné le dos. Vanbellingen-Fumal (BMW M3 Silhouette) ont suivi un parcours inverse, limitant bien les dégâts dans la première course avant de s’imposer de haute lutte dans la seconde, effectuant du même coup une excellente opération au championnat où Vosse-Bouvy (Renault Mégane Trophy) accumulent les « gros » points avec une impressionnante régularité.

Course 1 : Thiry-Deman impériaux

Incroyable mais vrai, il ne pleut pas sur Zolder à l’heure où les teams se préparent pour la première course de 90 minutes. Pour autant, l’ambiance est quelque peu à l’orage. En cause, de longues discussions en coulisse autour d’une décision du pouvoir sportif de diminuer de 25 kilos le poids des Renault Mégane Trophy ; les autres teams de pointe estiment qu’ils ont été mis devant le fait accompli et veulent le faire savoir. Au moment de la mise en grille, les esprits sont heureusement apaisés et il n’est plus question que de la course. Et plus précisément d’un choix de pneus rendu délicat par une très fine bruine qui s’abat sur le Limbourg.

Seuls parmi les ténors, Lémeret (Renault) opte pour des enveloppes pluie, c’est la mauvaise option… La bruine cesse et les concurrents chaussés en slicks s’envolent sous la direction d’un Thiry impérial. Au rythme de 2 à 4 secondes par tour, le champion en titre distance un peloton au sein duquel plusieurs pilotes vont à la faute ou se trouvent impliqués dans de petits accrochages avec des concurrents plus lents : Mathieu (Jaguar), Slaus (BMW), Fumal (BMW), Qvick (Opel) ; Palttala (Porsche) est pour sa part victime d’un souci de moyeu arrière droit qui lui coûte un tour.

Les gens heureux n’ont pas d’histoire : Thiry poursuit sa chevauchée fantastique et creuse un écart de plus de 40 secondes que son ailier Deman gère parfaitement jusqu’au drapeau à damier. A sa descente du podium, le pilote Jaguar résume aisément son après-midi : « Une course de rêve ! Quand j’ai vu mon avance après deux tours, j’ai compris que l’affaire était vraiment bien engagée… Je n’ai eu ensuite aucun problème, même dans le trafic pourtant assez dense. Cette victoire tombe à pic pour moi bien sûr, mais aussi pour Loïc qui avait connu une entrée en matière difficile à Francorchamps, et aussi pour l’ensemble du team qui a merveilleusement travaillé pour réparer les dégâts après les essais libres et s’est encore démené ce matin pour rendre à l’embrayage toute son efficacité. »

Derrière la Jaguar, la médaille d’argent revient à la Renault de Vosse-Bouvy, sortie victorieuse d’un beau duel avec la BMW de Slaus-Lupant victime de coupures électroniques durant quasi toute l’épreuve. On trouve ensuite la seconde Jaguar et la BMW des leaders du championnat, bien revenues après leurs soucis initiaux. Elles précèdent la Ferrari 360 Modena dont Nef et Moury ont fait excellent usage : la belle Italienne s’impose en effet en GT devant la Porsche 996 de Muytjens-Steinberg.

Trois sur quatre pour Vanbellingen-Fumal

Second miracle, le soleil est carrément au rendez-vous quand les voitures se rangent sur la grille pour la seconde confrontation. Deux voitures de pointe manquent pourtant à l’appel, l’Audi A4 qui s’élance des stands (crevaison) et la Jaguar de Chouvel, victime d’une défaillance d’un relais de pompe d’injection qui le retient à son box durant… 10 tours.

Quand le feu passe au vert, la Jaguar de Deman ne profite pas de sa pole et se retrouve 3e derrière la Renault de Bouvy et la BMW de Lupant. Mais c’est une autre « béhème » qui tient le haut de l’affiche ; Vanbellingen a en effet signé une envolée parfaite et prend la direction des opérations au bout de quelques kilomètres : « J’étais sur la 5e ligne mais j’ai vu un trou devant moi et je n’ai pas hésité à m’y engouffrer. Les autres se sont gênés, moi pas et je me suis retrouvé au commandement. »

Dès ce moment, le leader des BTCS tient un rythme très élevé et résiste parfaitement aux assauts du trio Bouvy-Deman-Lupant lancé à ses trousses. Grâce à un pit-stop un peu plus rapide, Thiry hérite du maillot jaune mais sa joie sera de courte durée : piégé par un accélérateur récalcitrant, le champion 2005 part à la faute au virage du centre de réanimation et doit renoncer peu après, le moteur ayant pris un coup de chaud. On note ensuite les abandons de Palttala (Porsche,commande de boîte) et Lémeret (Renault, fusible de pompe à essence), on remarque surtout la remontée d’un Slaus déchaîné au volant de la BMW M3 Silhouette qu’il partage avec Lupant.

Très adroit et un rien chanceux dans le trafic, il passe Vosse sans coup férir avant de revenir dans les roues de Fumal. Il s’installe même en tête durant quelques centaines de mètres avant de céder le leadership au sociétaire du team KS Motorsport. Ce dernier ne demande pas son reste et décroche une superbe victoire, la troisième en quatre courses : « Bon week-end, effectivement, Et bonne affaire au championnat… ».

L’explication au brusque ralentissement de Slaus viendra après la course : « En fait, il était descendu sous le temps pivot quelques tours auparavant comme l’avaient fait Thiry et Verbergt d’ailleurs, » explique Marc Lupant. « Mais l’équipe n’avait pu l’en avertir en raison d’une mauvaise liaison radio. Patrick a donc ralenti très fort au point de laisser passer Armand Fumal car il craignait de tourner en moins de 1.36 et donc de recevoir 50 kilos supplémentaires pour la prochaine course. Or, ce lest, il l’avait déjà encaissé quelques minutes plus tôt… »

Derrière les deux BMW M3, la Renault de Vosse-Bouvy termine une fois encore sur le podium devant… l’Audi bien revenue (malgré un stop and go pour… portière ouverte) et la Porsche de Muytjens-Steinberg, lauréate en GT.
Course 1 : 1. Thiry-Deman (Jaguar X-Type Silhouette) 53 tours ; 2. Vosse-Bouvy (Renault Mégane Trophy) à 20.8 ; 3. Lupant-Slaus (BMW M3 Silhouette) à 44.6 ; 4. Mathieu-Chouvel (Jaguar X-Type Silhouette) à 1.11.5 ; 5. Vanbellingen-Fumal (BMW M3 Silhouette) à 1.37.9 ; 6. Nef-Moury (Ferrari 360 Modena) à 1 tour ; 7. Muytjens-Steinberg (Porsche 996 GT3) ; 8. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) ; 9. Van de Wauwer-Palttala (Porsche 997 GT3) ; 10. André-De Vits (Peugeot 407 Silhouette) ; etc.

Course 2 : 1. Vanbellingen-Fumal (BMW M3 Silhouette) 55 tours ; 2. Lupant-Slaus (BMW M3 Silhouette) à 1.4 ; 3. Vosse-Bouvy (Renault Mégane Trophy) à 16.7 ; 4. Hemroulle-Verbergt (Audi A4 Silhouette) à 1 tour ; 5. Muytjens-Steinberg (Porsche 996 GT3) ; 6. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) ; 7. Nef-Moury (Ferrari 360 Modena) à 2 tours ; 8. Van Rossem-de Laet (Porsche 996 GT3) ; 9. Schröder-Jotthomas (Porsche 996 GT3) ; 10. Baldacchino (Porsche 996 GT3) ; etc.

Championnat (officieux) : 1. Vanbellingen-Fumal 188 pts ; 2. Vosse-Bouvy 170 ; 3. Lupant-Slaus 165 ; 4. Steinberg 128 ; 5. Van de Wauwer 111 ; 6. André-De Vits 108 ; 7. Van Rossem-De Laet 106 ; 8. Hemroulle-Verbergt et Monnens-Redant 105 ; 10. Thiry-Deman 92 ; 11. Lémeret-Loix 89 ; etc.



Prc Group
Zoning de Ghlin Baudour Sud - Rue des Roseaux, 6 B-7331 Baudour
Phone : 065/65.53.64 Fax : 065/65.91.53 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002560704 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be