Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  Cinq questions à Armand Fumal, co-leader des BTCS


Avec trois victoires en quatre courses, le tandem Steve Vanbellingen – Armand Fumal pointe en tête du classement provisoire des Belgian Touring Car Series 2006. A la veille du « sommet » de la saison, le second nommé ne fait aucun mystère sur ses ambitions…

Avant de parler des 12 Heures, évoquons le début de saison : tu t’attendais à te retrouver en position aussi favorable après deux meetings ?
« J’espérais faire mieux qu’en 2005 mais, compte tenu de la richesse du plateau, je ne songeais pas à une entrée en matière aussi favorable. A la veille des Francorchampions, j’avais pour objectif de terminer régulièrement dans le top 5, ce qui devait assurer une place sur le podium en fin de championnat. Est-il besoin d’ajouter que je suis comblé par les verdicts enregistrés jusqu’ici. Mais plutôt que de parler à la première personne du singulier, je devrais employer le pluriel car cet état d’esprit est partagé par l’ensemble du team. »

Précisément, quelles sont les forces et les faiblesses de l’équipe ?
« Vous ne m’en voudrez pas de garder les faiblesses pour moi, et de toute façon elles ne pèsent pas bien lourd face aux qualités dont font preuve tous les gens qui travaillent avec nous. Leur motivation est magnifique, ils se battent comme des fous pour que nous puissions évoluer dans le meilleur contexte et les derniers résultats contribuent à doper encore leur moral. En ce qui concerne l’équipage que je forme avec Steve Vanbellingen, je crois que l’homogénéité est son atout majeur. En qualifications, Steve va un peu plus vite que moi ; pas grand-chose, une seconde, mais sur une grille aussi serrée que celle des BTCS, ça compte. Donc, il se charge toujours de faire le chrono qui nous assurera une bonne place au départ. En course par contre, nous tournons dans les mêmes temps sans forcer sur la voiture. Pour les 12 Heures, nous avons fait appel à Damien Coens comme troisième homme ; nous savons qu’il a une approche identique à la nôtre… et qu’il ne nous rendra pas une M3 en pièces détachées à la fin de ses relais. »

Un tour d’horloge, ça se prépare…
« Si vous faites allusion à la mécanique, à côté d’un démontage-remontage soigné et d’une inspection approfondie de tous ces accessoires qui peuvent coûter cher dans une épreuve de longue haleine, nous avons prévu d’utiliser le moteur 2005 moins puissant d’une cinquantaine de CV que le bloc qui s’est imposé à trois reprises cette année. Avec 385 CV pour un poids de 1000 kilos, la BMW M3 Silhouette devrait tenir son rang. Quant à la préparation des hommes, posez la question à Steve… Mais à part le régime qui lui a fait perdre quelques kilos, je ne crois pas qu’il ait programmé un entraînement spécifique. Personnellement, je fais très attention à ma condition physique : travail en salle, jogging, suivi alimentaire. Donc, je suis en forme durant toute l’année et je ne prévois rien de particulier avant les 12 Heures. »

Parlons stratégie : le plan de course de la BMW n°21 est-il déjà prêt ?
« Rien de compliqué : il faut être à l’arrivée ! Donc, nous sommes prêts à laisser partir les équipages qui adopteront d’emblée une cadence plus élevée que la nôtre. Nous gardons en mémoire l’édition 2005 qui ne nous a rien rapporté, au contraire… Cette fois, nous entendons récolter des points lors de chaque distribution, après 3, 6 et 12 heures ! »

Dernière question, incontournable : un pronostic ?
« Comme tout le monde, je prétends que je suis mauvais à ce jeu-là ; tant pis, je me lance… Dans les manches classiques, je constate que les Silhouettes sont inabordables ; mais je suis plus circonspect avant un effort aussi long où de petits détails peuvent contrarier leur progression. Dans le groupe, je crains surtout les Renault qui sont engagées par une structure professionnelle dont on connaît la rigueur et l’efficacité ; mais elles restent des Silhouettes… Par contre, si les GT éprouvent désormais de grosses difficultés à suivre le rythme dans les manches de 90 minutes, elles peuvent tirer leur épingle du jeu lors de ce rendez-vous grâce à leur fiabilité et leur régularité. On va peut-être voir surgir au fil des heures une Porsche menée par un équipage auquel personne ne pensait a priori mais qui alignera les tours sans connaître le moindre souci. Or, on sait que c’est la clé de la réussite en endurance… »



Prc Group
Zoning de Ghlin Baudour Sud - Rue des Roseaux, 6 B-7331 Baudour
Phone : 065/65.53.64 Fax : 065/65.91.53 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002562770 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be