Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  Le titre se jouera bien au Francorchampagne !


L’heure de la rentrée a sonné pour les concurrents des Belgian Touring Car Series qui ont partagé la tête d’affiche au Truck GP avec les… camionneurs les plus rapides d’Europe. Pour ce second rendez-vous 2006 sur le circuit de Zolder, on attendait aux premières loges les leaders des BTCS, Lupant-Slaus et Vosse-Bouvy. Ils n’ont pas loupé ce rendez-vous, la remarque valant notamment pour l’équipage Renault qui a décroché sa première victoire 2006. Tout reste cependant ouvert avant l’ultime affrontement lors du Francorchampagne !

Course 1 : les Jaguar reviennent à l’avant-plan

Au départ de la première course, disputée sur une heure, une place reste vide… tout au fond de la grille : la Renault Mégane de Lémeret-Loix, déjà privées d’essais qualificatifs à cause de soucis moteur, n’a pas quitté son stand car le même problème s’est manifesté au démarrage.
Devant, les deux Jaguar X-Type Silhouette se portent d’emblée en tête mais à la chicane, la n°5 sort des sentiers battus : « Les pneus n’étaient pas encore à bonne température et j’ai trop retardé mon freinage, je plaide coupable », admettra plus tard Pascal Mathieu qui, nullement découragé par ce coup du sort, se lance dans une belle course-poursuite qui le ramènera au 4e rang final. Son équipier Loïc Deman garde le bon cap et creuse peu à peu l’écart sur la concurrence, malgré deux moments chauds au premier gauche : « J’ai été perturbé par une mauvaise indication donnée par la cellule chronométrique et j’ai cru que j’étais passé sous le temps-pivot. Le temps de me concentrer à nouveau sur mon pilotage, le virage s’était rapproché très vite… Ayant freiné un peu tard, je suis sorti fort large, mais ensuite tout est rentré dans l’ordre. »

Effectivement, la Jaguar n°1 entame une longue chevauchée qu’aucun incident ne viendra perturber. Jérôme Thiry achève avec maestria le travail (bien) entamé par son ailier, le pit-stop se déroule parfaitement (48 secondes) et comme lors des ADAC Rennen, la « féline » est la première à croiser le drapeau à damier.

Le second peloton est nettement plus agité. On trouve là, séparées par une quinzaine de secondes, la Renault de Vosse, la BMW de Slaus, la Porsche de van de Wauwer et la Peugeot de Horion, suivies par l’autre BMW de Vanbellingen et la Ferrari de Moury. L’explication entre la Peugeot et la Porsche est de toute beauté, elle tourne d’abord à l’avantage de la Silhouette française qui profite du trafic… dans la pit lane pour distancer sa rivale : « Je suis rentré au stand derrière deux gars qui donnaient l’impression de flâner et Marc a aussi été retardé quand il est reparti », commente Van de Wauwer. Mais c’est ensuite la belle 407 Silhouette qui rentre au ralenti, le moteur tournant sur 5 cylindres.

Après la valse des changements de pilotes, Thiry mène la danse devant Lupant, Bouvy, Duez et Dermont. On croit la situation stabilisée quand la Renault est punie d’un stop and go pour vitesse excessive devant les stands. Bouvy rétrograde au 6e rang, mais il parvient juste à prendre la mesure d’un Moury très convaincant sur la Ferrari, pour se hisser dans le top 5 final derrière Thiry, Lupant, Duez et Dermont. Derrière le pilote Renault, on pointe donc Moury puis Vanbellingen, le surprenant Kaufmann, Redant et Stéveny.

Course 2 : la parade des Mégane

A peine le feu est-il passé au vert que les deux Jaguar se ruent en tête, mais elles doivent rapidement s’incliner face à la BMW de Lupant. C’est cependant la Porsche de Duez qui est la plus véloce dans ce début de course mené à un rythme de Grand Prix puisqu’elle emmène la meute jusqu’au 14e passage. Mais malgré toute son expérience, « le grand » ne peut résister aux assauts d’un Loix en grande forme. Pire, il doit ensuite repasser par le stand, la roue arrière gauche de la belle 997 affichant un air penché. Reparti après une courte intervention, Duez doit emprunter une nouvelle fois la pit lane, tous les espoirs s’envolent donc pour le clan GPR.

Le sourire est par contre de mise chez Renault puisque les deux Mégane mènent la danse avec une belle maestria tandis que la BMW de Lupant-Slaus ne semble pas en mesure de suivre le rythme. La M3 se retrouve d’ailleurs dans la ligne de tir de la Jaguar de Mathieu-Dermont, pour une fois épargnée par la guigne… qui frappe sa sœur, contrainte à l’abandon sur bris de moteur.

Au fil des tours, la suprématie des Renault n’est plus mise en doute. Reste à voir si des consignes seront données aux pilotes chargés de terminer la course, Stéphane Lémeret et Vincent Vosse… Même s’ils s’efforcent d’en donner aux spectateurs pour leur argent, les deux hommes ne prennent aucun risque inutile, notamment dans les dépassements et ils passent la ligne dans l’ordre logique vu leurs positions au championnat.

Pascal Mathieu leur donne un petit coup de main en prenant le meilleur sur Patrick Slaus pour la dernière place sur le podium. On pointe ensuite Moury, vainqueur en GT au terme d’une course impeccable sur la Ferrari 360 du BPO Racing, puis Van Rossem-de Laet, Theissen-Kelders et Vanbellingen-Fumal.


Classement course 1 : 1. Thiry-Dermont (Jaguar X-Type Silhouette) 36 tours ; 2. Lupant-Slaus (BMW M3 Silhouette) à 3.284 ; 3. Van de Wauwer-Duez (Porsche 997) à 36.497 ; 4. Mathieu-Dermont (Jaguar X-Type Silhouette) à 42.908 ; 5. Vosse-Bouvy (Renault Mégane) à 56.353 ; 6. Moury (Ferrari 360) à 1.14.081 ; 7. Vanbellingen-Fumal (BMW M3 Silhouette) à 1 tour ; 8. Kaufmann (Porsche 996 GT3 Cup) ; 9. Monnens-Redant (BMW M3 Silhouette) ; 10. Stéveny (Peugeot 406 Silhouette)…14. Dumont-Barthe (BMW M3) à 2 tours, vainqueurs en T5… 18. Perrin-Jacobs (Renault Clio) à 3 tours, vainqueurs en T3…27. Van Riel-Adriaenssens (VW Golf) à 4 tours vainqueurs en T4….36. Van de Plas-Vanbeneden (Toyota Yaris) à 5 tours, vainqueurs en T2….42. Bruixola-Dumont (Toyota Yaris) à 7 tours, vainqueurs en T1.

Classement course 2 : 1. Vosse-Bouvy (Renault) 55 tours ; 2. Loix-Lémeret (Renault) à 01.017 ; 3. Mathieu-Dermont (Jaguar) à 16.469 ; 4. Lupant-Slaus (BMW) à 30.210 ; 5. Moury (Ferrari) à 1 tour ; 6. Van Rossem-de Laet (Porsche 996 GT3 Cup) ; 7. Theissen-Kelders (Porsche 996 GT3) ; 8. Vanbellingen-Fumal (BMW) ; 9. Kaufmann (Porsche) ; 10. Stéveny (Peugeot) à 2 tours… 12. Dumont-Barthe (BMW) à 4 tours, vainqueurs en T5… 15. Smits-Cleynhens (Opel Astra coupé) à 5 tours, vainqueurs en T3… 26. Van Riel-Adriaenssens (VW Golf) à 6 tours, vainqueurs en T4…. 33. Van de Plas-Vanbeneden (Toyota Yaris) à 9 tours, vainqueurs en T2… 43. Bruixola-Dumont (Toyota Yaris) à 11 tours, vainqueurs en T1.

Championnat (officieux) : 1. Lupant-Slaus 437,5 points ; 2. Vosse-Bouvy 414 ; 3. Van de Wauwer 344,5 ; 4. Duez 313,5 ; 5. Thiry-Deman 271 ; 7. Moonens-Redant 240 ; 8. Van Rossem-de Laet 234,5 ; 9. Mathieu 224 ; 10. Lémeret-Loix 223,5 ; etc.


Prc Group
Zoning de Ghlin Baudour Sud - Rue des Roseaux, 6 B-7331 Baudour
Phone : 065/65.53.64 Fax : 065/65.91.53 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002562834 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be