Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  Jacob-Jacob-Ianneta vengent… Amélie Mauresmo !


Il y a une semaine, Madrid accueillait la finale du Masters féminin de tennis et Justine Henin-Hardenne prenait le meilleur sur Amélie Mauresmo, comblant d’aise la Belgique sportive et plongeant les fans hexagonaux dans la déprime. La revanche est venue très vite : ce week-end en effet, dans la banlieue madrilène, la France a nettement battu la Belgique à l’occasion de la première… Uniroyal World VW Fun Cup : au bout de 8 heures de ronde menées tambour battant, Jacob-Jacob-Ianneta ont en effet triomphé devant les Anglais Rose-Harris, la délégation « noir jaune rouge » se contentant de la médaille de bronze avec Matoul-Serexhe-Geoffroy.

Surprises, surprises

Mauvaise surprise pour les 55 équipages engagés dans cette première confrontation « mondiale », la météo est maussade façon ciel gris plombé lorsqu’ils entrent en piste, samedi en début d’après-midi ; au programme, festival de glissades et figures de style pas toujours voulues… François Verbist se montre le plus véloce devant David Wust et l’Anglais Paul Rose, mais selon la coutume en VW Fun Cup, c’est un tirage au sort qui attribue la pole position. Et là, l’équipe Ball Events (Boucha-Lesoinne-Lecluse-Seerden-Matot) tire le gros lot et se retrouve en 1ère ligne devant Team 210 (Hart-Martindale), City FM (Matoul-Serexhe-Geoffroy) et AB Racing (Appercé-Verbist-Soulet).

Bonne surprise pour ces mêmes 55 équipages, dimanche matin : la pluie ne s’est plus invitée à la fête et le soleil illumine Jarama sur le coup de 9 heures quand la meute est lâchée. D’entrée de jeu, Maxime Soulet (AB Racing) impose un rythme que seul Romain Ianneta (FEK-Zolpan) parvient à suivre. Dans le peloton, on note les belles remontées de Sébastien Feltes (Colson Racing) et Ruben Maes (Maes-Van Oost) pointés aux 3e et 4e rangs après une heure de ronde. Par contre, Jean-Michel Boucha (Ball Events) n’a pu profiter de sa pole et a perdu un temps précieux dans la bousculade du premier freinage.

Durant la deuxième heure de ronde, Jacob-Jacob-Ianneta s’installent au commandement en profitant de petits soucis auxquels est confronté le clan AB Racing : « La dernière pièce du pot d’échappement a cassé et il a fallu la refixer convenablement, pour éviter notamment que les gaz ne s’insinuent dans l’habitacle », expliquent les anciens leaders.

Ces ennuis ne sont rien à côté de ceux qui frappent Feltes et Sougnez : un bris de boîte contraint en effet les jeunes sociétaires du Colson Racing à abandonner. Peu après, c’est au tour de Piron-Olivier (Astur Car) de plonger dans les profondeurs du classement, un accrochage avec un concurrent attardé imposant un long arrêt au stand pour réparer un triangle de suspension.

A mi-parcours, les couleurs françaises sont à l’honneur avec Jacob-Jacob-Ianneta (FEK-Zolpan) qui comptent un tour d’avance sur Appercé-Verbist-Soulet (AB Racing), Rose-Harris (JPR1), Bonnel-Mathon (MV Racing Castrol) et Galand-André-De Vits (Bean’s Project). On pointe ensuite, mais à deux tours, Serexhe-Matoul-Geoffroy (City FM), Nava-Simul-Servais (Cornelis Racing Quick), Hart-Martindale (Team 210), Wust-Baudart-Van Impe-Rossens (HIBN TV) et Trevisiol-Bergamaschi-Alberghino (Girasole) handicapés par un échappement défaillant qui empêche le moteur de délivrer toute sa puissance.

Le camp belge décimé

Au fil des tours, la hiérarchie ne change guère sauf pour le trio AB Racing qui perd le contact avec les leaders après un double incident : « François a été pénalisé d’un stop and go pour dépassement sous drapeau jaune, et j’ai été victime d’une crevaison après un contact avec un gars qui avait un peu oublié de regarder dans ses rétroviseurs », raconte Maxime Soulet. Et le pire reste à venir pour les premiers meneurs qui disparaissent des tablettes durant la 6e heure, moteur cassé. Ils rejoignent sur la liste des abandons Nava-Simul-Servais (Cornélis Racing Quick) dont la boîte de vitesses rend l’âme.

Le trio Jacob-Jacob-Ianneta, n’en demandait pas tant : il prend peu à peu la poudre d’escampette, laissant ses compatriotes Bonnel-Mathon s’expliquer avec Rose-Harris, meilleurs représentants de sa « gracieuse majesté ».

Dernière alerte

Le dernier quart de course est animé par le duel que se livrent ces deux équipages. En conservant un tempo très élevé, ils reviennent même dans le sillage des leaders dont l’avance a diminué en raison de soucis de cardan : « Je perdais environ 2 secondes au tour car le cardan gauche était desserré et l’auto louvoyait en ligne droite », racontera plus tard Michel Jacob. « Dès que la dernière fenêtre de ravitaillement a été ouverte, je suis rentré pour passer le relais à mon fils. Les mécanos en ont profité pour intervenir et Julien a pu terminer sans encombre. »

Cette victoire dans la première Uniroyal World VW Fun Cup permet à l’équipage FEK-Zolpan de bénéficier de l’engagement gratuit pour les courses qu’il disputera en 2007. Elle ne constitue pas une véritable surprise tant les Jacob père et fils, parfaitement épaulés par Romain Ianneta, ont fréquemment joué les premiers rôles cette saison : « Nous avions pris la 2e place en début d’année ici à Jarama et lors des 25 Heures de Spa, nous avions mené la danse durant un long moment avant de perdre tout le bénéfice de nos efforts en raison d’ennuis de pédale d’accélérateur. Avec notre préparateur Optimum, nous avions soigneusement préparé cette World Cup et si l’optimisme n’était pas de rigueur samedi tant l’auto était délicate à conduire sur le mouillé, tout s’est déroulé comme dans un rêve dimanche sur le sec, à l’exception de cette petite alerte mécanique en fin de parcours. »

Sur la piste, Bonnel-Mathon prenaient la 2e place mais ils étaient déclassés au contrôle technique, leur VW Fun Cup se révélant trop légère, et les Anglais Rose-Harris héritaient de la médaille d’argent. Galand-André-De Vits disparaissaient aussi du classement final, les contrôleurs ayant mis le doigt sur une non-conformité de la valve anti-retour du réservoir de carburant qui permettait des ravitaillements plus rapides, et Serexhe-Matoul-Geoffroy décrochaient la palme dans le clan belge, grimpant aussi sur la troisième marche du podium.

Classement final
1. Jacob-Jacob-Ianneta (Fra-FEK Zolpan) 225 tours ; 2. Rose-Harris (GB-JPR1) à 1.07.448 ; 3. Matoul-Serexhe-Geoffroy (Bel-City FM) à 2 tours ; 4. Wust-Baudart-Van Impe-Rossens (Bel-HIBN TV) à 3 tours ; 5. Trevisiol-Bergamaschi-Alberghino (Ita-Girasole) à 4 tours ; 6. Steenhouse-Darwin-Darbey (GB-Prestige Motorsport) à 5 tours ; 7. Schoofs-Janssens-De Groof (Bel-CEO Racing) ; 8. Hart-Martindale (GB-Team 210) ; 9. Van Oost-Maes-Dupon (Bel-Maes – Van Oost) ; 10. Kovac-Sotty-Brugmans (Bel-Bean’s Project 2) ; 11. Sturdza-Strudza-Brechbuhl (Fra-Street Machine) ; 12. Palopoli-Memmola-Merlo (Ita-Immobiliare Varese) à 6 tours ; 13. Roussel-Roussel-Roussel (Fra-Extreme Limit) ; 14. Autissier-Martin-Giltaire (Fra-Team Autissier) ; 15. Viron-Bordet-Richard (Fra-Optimum Racing 1) à 7 tours ; etc.




Prc Group
Zoning de Ghlin Baudour Sud - Rue des Roseaux, 6 B-7331 Baudour
Phone : 065/65.53.64 Fax : 065/65.91.53 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002562823 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be