Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  Shooto Belgium II – Consecration


Un peu plus d’un an après son premier évènement, l’organisation Shooto Belgium était de retour pour proposer une soirée très chaude, et cette fois sous le joug des règles officielles pour les pros. En effet lors de la première édition, le bourgmestre (maire) de la ville de Manage, sous les pressions des ministères des sports, de la santé, et de la justice, demandait moins de 24 heures avant l’ouverture des portes l’interdiction des frappes au sol sous peine d’annulation complète de l’évènement.

7 Combats pros et 12 amateurs allaient être proposé au long de cette soirée qui allait se décomposer en 3 parties. Quelques amateurs, dont pas mal de régionaux, montaient sur le ring pour leur premier combat en MMA, et allaient ainsi pouvoir côtoyer quelques professionnels belges confirmés dans leur discipline, tels que Tarec Saffiedine (Shihaishinkai Karaté), Ken Van Gilbergen (Exit BJJ) ou encore Bastien Huveneers (team Chaput/Marcus Soares).

Il est maintenant 20 heures, et alors que les discussions vont bon train dans la salle, les lumières s’éteignent, et un clip vidéo d’introduction commence à être diffusé sur l’écran géant qui se trouve au dessus du ring, les applaudissements se font entendre, les choses sérieuses commencent ! Dés la fin du clip, le speaker fait appel aux premiers combattants pros : les Français Yannis Jacquet de la team Lenogue et Vito Russo de la team Schmitz.

Alors que le combat debout semble équilibré, Russo se fait lourdement projeter par Jacquet qui très vite prend l’avantage en délivrant une belle série de frappes au sol. Bien qu’il n’était pas en réel danger, Russo va pourtant perdre le duel par TKO après s’être mis sur son ventre alors que les poings de son adversaire continuaient à le clouer au sol.

Suite à cette confrontation s’enchaînent assez rapidement 4 combats amateurs de classe C+ (sans protection), qui se terminent tous par soumission, le plus long durant 1 minute 58 secondes. La première partie de la soirée va maintenant s’achever avec un combat professionnel classe B, auquel prendra part un des plus grands espoirs belges en MMA, Tarec Saffiedine. Ce dernier ne va d’ailleurs pas faillir à sa réputation…Il ne lui faudra qu’une minute et 15 secondes pour venir à bout du Français Janvier Guillaume de la team Haute tension, en le soumettant par Kimura.

Après la pause, c’est au tour des dames de monter sur le ring. Moment très attendu par les spectateurs, le combat en moins de 65 kilos opposant Majanka Lathouwers (Exit BJJ) à Nadia Van Der Wel de la team Duncan allait répondre à toutes les attentes. Faisant suite à un superbe début de combat où les frappes étaient durement échangées, la lutte au sol tournait à l’avantage de Majanka qui allait prendre le dessus sur son adversaire en lui enchaînant une série de frappes au visage qu’elle ponctua par un triangle inversé.

La soirée se poursuit avec 2 nouveaux combats amateurs se terminant par « Mata Leo » et un combat pro en classe B – 91 Kilos entre Djamel Moula de la team haute Tension et Michael Delvalle (KGB free fight). Avec un face à face au centre du ring digne de Wanderlei Silva lors de l’appel arbitral, la rencontre s’annonce explosive ! Dés le coup de cloche, les échanges sont musclés, ils ne sont pas venus pour faire dans la dentelle. On a droit à un panel complet de tout ce qui se fait en frappes debout et au sol. Au bout des 2 x 5 minutes, c’est finalement Moula qui l’emporte par décision.

Après 2 combats amateurs en poids léger, le point culminant de la seconde partie allait voir s’opposer Ken Van Gilbergen, combattant reconnu dans toute la Belgique pour son haut niveau en BJJ, et le Marc Duncan (Pays Bas), reconnu à travers toute l’Europe pour ses qualités de frappeur. Le début du combat allait d’ailleurs très vite tourner à son avantage, avec des frappes rapides et puissantes. Amené au sol par Van Gilbergen, Duncan se relève, et tourne autour de son adversaire lui assénant quelques coups de pieds fracassant. Toujours sur le dos, Ken ne semble pas vouloir se relever, mais le hollandais sait comment agir, et après une feinte de coup de pied, une première frappe vient clouer la tête de Ken dans le tapis. Une seconde vient définitivement assurer le KO, et alors qu’une troisième livraison était déjà en cours, l’arbitre emporta Marc dans son coin et mettait ainsi fin à cette rencontre.

Pour débuter la troisième et dernière partie de la soirée, c’est Bastien Huveneers qui monte sur le ring pour affronter Serge Canario (Team Schmitz ). Finaliste des qualifications belges ADCC en 2006, Bastien remporte la victoire à la fin du premier round, dominant son adversaire par une série de frappes au visage alors qu’il était en « monte ». La suite, totalement à l’opposé du début de soirée, allait voir se succéder 4 combats amateurs, dont un féminin, allant presque tous jusqu’à leur terme.

Pur produit de la mythique team « Golden Glory », le Hollandais Vincent Latoel, qui tout comme Allistair Overeem est coaché par Martijn de Jong, allait se frotter au Parisien Casimir Bendi de la team « Haute Tension » dans un combat 3 x 5 minutes qui allait clôturer la soirée. Après quelques secondes, les deux combattants se retrouvent au sol, et quelques instants plus tard, après être revenus debout, faisant honneur à la réputation en boxe thaï de son école, Latoel enchaîne high kicks, poings et coups de genoux, mais le Français en a déjà vu d’autres. Il réussit finalement à amener à nouveau son adversaire sur le tapis, mais se trouve coincé dans sa garde. En toute sérénité, Bendi travaille et profite d’une erreur de Latoel pour prendre la croix et finaliser son adversaire par Kimura dans la dernière minute du premier round. Une très belle victoire de plus au palmarès du jeune Français que l’on reverra probablement dans une prochaine édition du Shooto Belgium.

Doucement mais sûrement, la Shooto Belgium Federation avance, et nous annonce déjà ses troisième et quatrième rendez-vous pour le dernier trimestre 2007. En septembre, un tournoi open « running up » réservé aux amateurs permettra aux vainqueurs de revenir sur le ring en décembre pour un combat pro classe B lors d’une soirée de gala semblable à celle de ce 31 mars. Des photos et vidéos de la soirée ainsi que toutes les informations pour les évènements à venir seront disponibles d’ici quelques temps sur le site de l’organisation : www.shootobelgium.com.
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002560672 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be