Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  La seconde moitié de saison s’annonce explosive !


Les Belgian Touring Car Series 2006 sont arrivées à mi-parcours et il est temps de dresser un bilan chiffré de ces premières confrontations. Un rappel, avant d’analyser les chiffres : les titres seront attribués en prenant en compte tous les résultats sauf un (une manche, une absence ou la moitié de la totalité des points engrangés aux 12 Heures).

Bien qu’ayant terminé le tour d’horloge en 2e position, Patrick Slaus et Marc Lupant y ont effectué une excellente opération : en jouant les premiers rôles durant toute la course, ils ont pris position en tête du classement général des BTCS. On notera en passant que leur équipier d’un week-end, le Finlandais Markus Palttala, se retrouve bien placé dans la hiérarchie alors qu’il n’a participé qu’à deux meetings…dans deux teams différents.

Leaders après les Francorchampions et les ADAC Rennen, Steve Vanbellingen et Armand Fumal ont bien limité les dégâts lors d’un week-end spadois qui se présentait pourtant sous des auspices peu favorables en raison de persistants soucis mécaniques. Ils occupent en effet le 2e rang malgré une « récolte » assez maigre aux deux classements intermédiaires.

Le trio de tête est complété par Vincent Vosse et Frédéric Bouvy, aussi brillants que réguliers depuis le coup d’envoi de la saison. Les sociétaires du Delahaye Racing espéraient engranger plus de points aux 12 Heures mais la mécanique en a décidé autrement.

Point commun entre ces équipages : ils n’ont encore signé aucun résultat nul. Tel n’est pas le cas de leur premier poursuivant, Jean-Pierre Van de Wauwer qui n’a inscrit qu’une petite unité lors de la seconde manche des ADAC Rennen à Zolder. Que dire alors des lauréats du tour d’horloge, Jérôme Thiry et Loïc Deman qui totalisent 183 points malgré deux sérieux couacs (Francorchampions et ADAC Rennen) ?

La conclusion s’impose : rien n’est fait dans la course au titre et la seconde moitié de la saison s’annonce palpitante, non seulement dans ce groupe de tête mais aussi un petit cran derrière où les candidats aux places d’honneur se bousculent au portillon. On peut compter sur les Duez, Monnens, Redant, Steinberg, Lémeret, Loix et autres Van Rossem et De Laet pour jeter toutes leurs forces dans les batailles à venir. Paramètre important à souligner : les deux rounds disputés en prologue des 25 Heures VW Fun Cup ne dureront que 60 minutes, au lieu des 90 habituelles. Voilà qui modifiera encore les stratégies.




DANS LES CLASSES

T1 : bien que s’étant incliné aux 12 Heures face à Delcour-Verhees, Bruixola est « dans un fauteuil » grâce aux quatre succès engrangés en début de saison.

T2 : belle bataille entre Maniet-Van Rompay et Van Beneden. Les deux premiers mènent la danse avec 105 points contre 100 à leur challenger… qui compte cependant déjà un résultat nul. L’avantage est donc plutôt au pilote de la Yaris, mais rien n’est fait…

T3 : les pilotes de Renault Clio ont beau être les plus nombreux, ils sont actuellement devancés par Culot très régulier aux avant-postes, même s’il n’a remporté aucun succès. Le pilote Peugeot précède Pestiaux qui atteint son total de 72 unités en défalquant déjà… deux mauvais résultats. Preuve supplémentaire de l’indécision qui règne dans cette classe, Perrin-Jacobs sont 3es… après avoir fait l’impasse sur le « sommet » de la saison !

T4 : lors des 12 Heures, la victoire dans cette catégorie s’est jouée au sprint puisque la Ford Mondeo de Jordens-Coninx-Weyens n’a devancé la Honda Civic de Bruynoghe-Verbanck que de… 3 petites secondes. On ne s’étonnera pas de retrouver ces équipages aux premières loges, l’avantage allant actuellement aux pilotes de la petite traction japonaise. Attention cependant, aucun favori n’a encore abandonné…

T5 : depuis le début de saison, les Malmédiens Heck et Blaise jouent devant. A chaque meeting, ils s’adjugent au-moins un succès partiel et leur leadership est donc logique. Mais à l’heure du décompte final, les pilotes de la belle BMW M3 grise devront effacer un résultat… C’est ce qui rend espoir à leurs poursuivants emmenés par Sluys, fer de lance d’une équipe Seat qui joue les loups dans la bergerie BMW. On soulignera les belles positions actuelles de De Coster-Broodcoren pourtant très malchanceux aux 12 Heures, Detaille-Petroons et Ronveaux-Clermont-Dejardin dont la régularité n’a jamais été prise en défaut.

T6 : on retrouve les leaders du général dans le même ordre mais groupés en 4 points !

GT : si Van Uytsel-Van den Abbele-Debbaut sont seuls en lice en GT1, la position de Van de Wauwer est confortable en GT2 : le sociétaire du GPR Racing devance en effet son équipier Duez de 23 points alors que Steinberg apparaît au 3e rang mais avec un retard déjà conséquent.

EN DEUX MOTS

Pas de Peugeot 407 ni d’Audi A4 en prologue des 25 Heures : au lendemain des 12 Heures où une de ses voitures a terminé à une excellente 6e place, le team Objectif 2.30 a décidé de faire l’impasse sur le prochain meeting. On ne verra donc pas les superbes 407 en prologue des 25 Heures VW Fun Cup, l’équipe liégeoise préférant travailler en profondeur pour en améliorer la compétitivité avant les deux derniers rendez-vous de la saison. Par ailleurs, on ne s’étonnera pas de l’absence du Belgian Audi Club dont la belle A4 Silhouette a complètement brûlé durant le warm up des 12 Heures.



Prc Group
Zoning de Ghlin Baudour Sud - Rue des Roseaux, 6 B-7331 Baudour
Phone : 065/65.53.64 Fax : 065/65.91.53 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002562808 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be