Google
 
   HOME    Agenda     Annuaire de liens    Actualités    Photos    Aide    Contact    Services    FR - NL  


  KIA et BMW s’imposent, mais les places deviennent très chères…


BTCS09-Dijon-BMW [640x480]


L'air de la Bourgogne convient manifestement aux KIA Pro Cee'd Silhouette qui y ont remporté leur première victoire, signant même un superbe doublé dans la course initiale. La seconde a vu la BMW du KS Motorsport s’imposer devant la Renault Mégane championne en titre. Si on ajoute les deux poles de la Jaguar et l’excellent comportement de l’Audi et de la Mazda, la conclusion coule de source : les places sont de plus en plus chères en tête de ces Belgian Touring Car Series 2009… et personne ne s’en plaindra. Vivement le prochain rendez-vous à Zolder !

Au départ de la première course, Jérôme Thiry prouve de la plus belle manière que ses performances en qualifications ne doivent rien au hasard : au volant de la Jaguar équipée cette fois d'un moteur 3,2 litres, le champion 2005 s'assure une avance de 3 secondes sur un groupe remuant emmené par Iain Dockerill (KIA) devant Tony Samon (Mazda), Steve Vanbellingen (BMW) et Frédéric Bouvy (Renault).

La sortie de la safety-car au 11e tour pour une sortie de piste de la Honda de Christophe Daerden entraîne un regroupement en tête mais dès la reprise des débats, Jérôme Thiry reprend ses distances malgré la menace qui pèse sur lui depuis qu'il a joué son joker en franchissant une première fois le temps pivot. Moins habitué aux règles du jeu en BTCS, le Français Tony Samon se fait par contre surprendre à deux reprises et doit observer un drive through qui le rejette en 7e position.

Comme souvent, le pitstop est parfaitement négocié par le Delahaye Racing et Christian Kelders ressort des stands en tête devant Raf Vanthoor (KIA), Jean-Jacques Smits (Jaguar) et Philippe Stéveny (KIA). Quant à Ruben Maes (BMW), il se retrouve à la 7e place après avoir emprunté la pitlane pour un drive through, conséquence d’un dépassement du temps pivot.

Au volant de KIA manifestement très performantes, Philippe Stéveny et Raf Vanthoor mènent grand train et reviennent sur Christian Kelders qu’ils rejoignent au 44e passage. Le spectacle est superbe avec les deux Pro Cee’d et la Mégane avalant de front la longue ligne droite devant les stands mais au freinage de la courbe de Villeroy, Philippe Stéveny impose ses vues devant son équipier. La course vient de se jouer : les meneurs creusent en effet régulièrement l'écart sur leur adversaire qui voit grandir la menace Renaud Derlot. Très efficace au volant de la Mazda RX8, le Français revient inexorablement sur le leader du championnat et porte une attaque décisive dans le tout dernier tour : « Chouette course, vraiment, et un championnat très sympa même s’il faut en assimiler certaines spécificités comme le temps pivot », déclare Derlot ravi de rejoindre sur le podium les équipages KIA dont le doublé est accueilli dans l'ambiance que l'on devine par l'équipe du Chad Racing : « Cette victoire constitue la plus belle récompense pour l’ensemble du team », déclare Iain Dockerill aussi comblé comme pilote que comme patron. « Nos ennuis de Francorchamps sont oubliés et nous espérons qu’ils appartiennent définitivement au passé. La saison ne fait que commencer et cela nous promet de belles satisfactions. »

Derrière le quatuor de tête, Nicolas De Crem sauve in extremis sa 5e place convoitée par Ruben Maes qui a dû effectuer un second drive through. On pointe ensuite Jean-Jacques Smits puis Arnaud Gomez, une fois encore lauréat en classe S2 aux côtés de Michael Schmetz ; les fers de lance du team Gomez Compétition devancent Armand Fumal-Maxime Soulet et Grégory Servais-Loïc Fontaine, auteurs d'une très belle prestation.

En T3, Eric Qvick et Frédérique Jonckheere imposent leur BMW devant la SEAT de Pierre-Yves Rosoux et Christophe Geoffroy et l'autre M3 de Stanny Linnertz et Hakim Ouasimmi. Enfin, la victoire en T2 récompense Michel Plennevaux et Guy Katsers (Alfa Romeo) sortis vainqueurs d'un beau duel avec Bernard André et Gérard Arbaud (Honda), le podium étant complété par Laurent Culot et Philippe Bonneel (Renault Clio).

Steve Vanbellingen l’avait promis…

Sur la grille de départ de la seconde confrontation, la KIA de Vanthoor-Van Hooydonk manque à l’appel, victime de soucis de transmission. Sa sœur est par contre en grande forme comme le prouve Philippe Stéveny en bouclant le premier tour en tête devant Walter Cleynhens, parti de la pole sur la Jaguar X-Type. Mais Ruben Maes n’est pas d’humeur à patienter : « Ce sera la grosse attaque, Steve a promis de gagner et je dois donc le placer sur la bonne orbite durant mon relais », a-t-il prévenu avant de s’installer au volant de la BMW M3.

Effectivement, le sociétaire du KS Motorsport prend rapidement les rênes de l’épreuve et creuse progressivement l’écart sur Nicolas De Crem et Philippe Stéveny. Ceux-ci doivent aussi compter avec un troisième larron très en verve, Renaud Derlot occupé à combler le handicap concédé durant un premier tour difficile. Hélas, cette belle bataille va se terminer prématurément au 29e passage quand la KIA et la Mazda s’accrochent au freinage en bout de ligne droite : si la première peut repartir, la seconde en reste là, suspension arrière droite cassée.

Lorsque débute la valse des changements de pilotes, la situation est favorable à la BMW M3… qui doit toutefois observer son arrêt de 35 secondes en zone stop and go comme le prévoit le règlement. Et lorsque Steve Vanbellingen reprend la piste, il se retrouve dans le sillage immédiat de… Frédéric Bouvy, lequel tente depuis quelques tours de prendre le meilleur sur un Julien Schroyen particulièrement combattif. L’intervention de la voiture de sécurité, justifiée par un accrochage assez violent entre la SEAT de Philippe Van Riel et la Honda de Bernard André dans la rapide courbe de Pouas, contribue à réduire encore les écarts. A la relance, Julien Schroyen jette toutes ses forces dans la bagarre mais il se fait surprendre à deux reprises par le temps pivot et écope d’un drive through qui ruine évidemment les chances de succès de l’Audi A4.

Tout va se jouer entre le champion 2008 Frédéric Bouvy et son prédécesseur Steve Vanbellingen. Au gré des dépassements, la différence oscille entre une et trois secondes mais dans l’ultime boucle, le pilote de la BMW joue son va-tout en négociant le célèbre « gauche de la bretelle » : « Frédéric est sorti un peu trop large et je n’ai pas loupé l’occasion », expliquera-t-il à l’arrivée, ravi de cette deuxième victoire 2009. Stéveny-Dockerill complètent le podium devant De Crem-Schroyen, Moonens-Redant et Franchi-Vannerum.

Derrière les six Silhouettes S1, la BMW d’Eric Qvick et Frédérique Jonckheere prend l’avantage sur les Touring Cup S2 qui ont pourtant largement contribué à animer les débats. Pénalisé très tôt d’un drive through pour avoir un peu trop « élargi la piste », Maxime Soulet est revenu à la force du canon sur Arnaud Gomez et Vincent Radermecker qui n’amusaient pourtant pas le terrain. Le fer de lance de l’équipe Streetmachine prend même l’avantage mais son équipier Armand Fumal va malheureusement aller à la faute en bout de ligne droite. Une crevaison lente contraignant Michael Schmetz à un court passage par le stand, la voie est libre pour Ronnie Latinne qui clôture de belle manière le travail entamé par Vincent Radermecker.

Pierre-Yves Rosoux et Christophe Geoffroy se montrent les meilleurs représentants de SEAT devant Pilou Corthals et Fabien Barthez, auteur durant son relais de chronos très convaincants. Enfin, la classe T2 revient une nouvelle fois à l’Alfa Romeo de Michel Plennevaux et Guy Katsers pour lesquels ce Trophée de Bourgogne prend des allures de triomphe.


Classement – course 1 : 1. Stéveny-Dockerill (KIA Pro Cee'ed Silhouette) 61 tours en 1h30.45.607 ; 2. Vanthoor-Van Hooydonk (KIA Pro Cee'd Silhouette) à 11.580 ; 3. Derlot-Samon (Mazda RX8 Silhouette) à 24.549 ; 4. Bouvy-Kelders (Renault Mégane) à 25.348 ; 5. De Crem-Schroyen (Audi A4 Silhouette) à 34.700 ; 6. Vanbellingen-Maes (BMW M3 Silhouette) à 35.614 ; 7. Smits-Cleynhens-Thiry (Jaguar X-Type Silhouette) à 1.07.007 ; 8. Schmetz-Gomez (Touring Cup) à 1 tour, 1ers en S2 ; 9. Fumal-Soulet (Touring Cup) ; 10. Servais-Fontaine (Touring Cup) ; 11. Latinne-Radermecker (Touring Cup) ; 12. Qvick-Jonckheere (BMW M3), 1ers en T3 ; 13. Rosoux-Geoffroy (SEAT Leon) à 3 tours ; 14. Linnertz-Ouassimi (BMW M3) ; 15. Den Boer-Rijnbeek (BMW 120d)... 20. Plennevaux-Katsers (Alfa Romeo 156) à 4 tours, 1ers en T2 ; etc.

Classement – course 2 : 1. Vanbellingen-Maes (BMW M3 Silhouette) 63 tours en 1h31.14.896 ; 2. Bouvy-Kelders (Renault Mégane) à 00.568 ; 3. Stéveny-Dockerill (KIA Pro Cee’d Silhouette) à 15.178 ; 4. De Crem-Schroyen (Audi A4 Silhouette) à 28.443 ; 5. Moonens-Redant (BMW M3 Silhouette) à 48.101 ; 6. Franchi-Vannerum (Jaguar X-Type Silhouette) à 1 tour ; 7. Qvick-Jonckheere (BMW M3), 1ers en T3 ; 8. Smits-Cleyhens-Thiry (Jaguar X-Type Silhouette) à 2 tours ; 9. Radermecker-Latinne (Touring Cup), 1ers en Touring Cup ; 10. Rosoux-Geoffroy (SEAT Leon), à 3 tours ; 11. Gomez-Schmetz (Touring Cup) ; 12. Corthals-Barthez (SEAT Leon) ; 13. Linnertz-Dallemagne (BMW) ; 14. Den Boer-Rijnbeek (BMW 120d) ; 15. Min,ette-Capocci (SEAT Leon)… 17. Plennevaux-Katsers (Alfa Romeo 156) à 5 tours, 1ers en T2 ; etc.

Championnat (officieux) : 1. Bouvy-Kelders 65 pts ; 2. De Crem-Schroyen 58 ; 3. Vanbellingen-Maes 56 ; 4. Smits-Cleynhens-Thiry 40 ; 5. Stéveny-Dockerill 35 ; 6. Gomez-Schmetz 33 ; etc.




Prc Group
Hoge Wei 37 – 1930 Zaventem
Tél : 02/725.99.99 Fax : 02/ 757.66.66 E-mail : info@prcgroup.be
 
 

:: PROCHAINS EVENEMENTS ::
Pas d'évènement pour l'instant

:: SERVICES ::
Sportmedia vous propose ses services dans les différents domaines suivant:

  • création de sites web,
  • développement de base de données,
  • logos personnalisés,
  • affiches promotionnelles,...


Cliquez ici pour plus de renseignements
     









0002562825 visites - contact : info@sportmedia.be
réalisation : www.sportmedia.be